Politique

Pascal Affi N’Guessan : « La porte du FPI reste ouverte à Simone Gbagbo »

Réservé aux abonnés | | Par - à Abidjan
Pascal Affi N’Guessan.

Pascal Affi N’Guessan. © Vincent Fournier/JA

Alors que Laurent Gbagbo a annoncé sa décision de quitter le FPI pour créer un nouveau parti, Pascal Affi N’Guessan paraît plus isolé que jamais. L’ancien Premier ministre assure au contraire que cette rupture est l’occasion d’un nouveau souffle.

La grande réunification du Front populaire ivoirien (FPI) n’aura pas lieu. Deux mois après son retour à Abidjan, Laurent Gbagbo a officialisé sa rupture avec Pascal Affi N’Guessan, son ancien Premier ministre et dauphin. Mais à part le nom du parti, que lui laisse-t-il ? Alors que la quasi totalité des figures historiques de la formation socialiste ont suivi l’ancien président, Pascal Affi N’Guessan a-t-il encore un avenir politique ? Il a répondu aux questions de Jeune Afrique.

Jeune Afrique : Vous rentrez d’une tournée de cinq jours dans votre région, le Moronou. Il s’agissait pour vous d’aller expliquer à vos militants la situation qui prévaut désormais au sein du FPI. Concrètement, que leur avez-vous dit ?

Pascal Affi N’Guessan : J’ai porté à leur connaissance que le président Laurent Gbagbo a décidé de quitter le FPI et de former un nouveau parti politique depuis le 9 août. Compte tenu de sa personnalité, de son expérience politique et de sa place sur l’échiquier politique national après son acquittement par la Cour pénale internationale [le 31 mars dernier], il était logique que les Ivoiriens s’interrogent et que nous allions à leur rencontre. C’est mon devoir, c’est ma responsabilité. Je me rendrai prochainement dans d’autres régions de la Côte d’Ivoire pour porter le même message.

Une séparation n’est jamais une bonne chose

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer