Politique

Arrestation du commandant de la Forsat au Mali : que s’est-il vraiment passé ?

Réservé aux abonnés | | Par - à Bamako
Des membres des forces spéciales antiterroristes maliennes Forsat, en 2017.

Des membres des forces spéciales antiterroristes maliennes Forsat, en 2017. © HABIBOU KOUYATE/AFP

Incarcéré vendredi 3 septembre pour son rôle présumé dans la sanglante répression des manifestations anti-IBK de juillet 2020, le commissaire Oumar Samaké a été étrangement libéré. Après d’âpres négociations, il a accepté de retourner en prison.

Après trois jours de négociations et de cafouillages, Oumar Samaké s’est finalement constitué lui-même prisonnier, lundi 6 septembre. Le commandant des forces de police de la Forsat – une unité anti-terroriste rassemblant policiers, militaires et gendarmes – s’est résolu à se rendre au camp 1 de la gendarmerie à Bamako – un lieu de détention moins difficile que la Maison centrale d’arrêt de Bamako-Coura, au terme de discussions avec le ministre de la Sécurité, le colonel-major Daoud Aly Mohammedine et les syndicats de policiers.

Il fallait effacer les images d’un commissaire de la force anti-terroriste acclamé par ses hommes après sa brève incarcération et sa rocambolesque libération. Le cliché d’Oumar Samaké, debout dans un véhicule, les deux mains levées, avait fait bouillonner la presse et les autorités de transition. À la place, l’homme aurait dû être derrière les barreaux. Mais vendredi 3 septembre, rien ne s’est passé comme prévu.

« La police fait le retrait »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer