Politique

Djibouti : qui sont les « executive women » d’Ismaïl Omar Guelleh ?

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial
Mis à jour le 5 octobre 2021 à 10:49

De g. à d. : les ministres djiboutiennes Mariam Hamadou Ali, Ouloufa Ismaïl Abdo et Hibo Moumin Assoweh. © Montage JA : Olivier Caslin pour JA ; Aboubaker Mohamed Halloyta

Le gouvernement nommé en mai dernier compte six femmes sur vingt-six membres. Une proportion record pour le pays. Et, pour la première fois, elles dirigent des portefeuilles qui comptent dans la stratégie du quinquennat. Portraits.

Lorsqu’il a dévoilé, le 24 mai 2021, la composition du premier gouvernement de son nouveau quinquennat, Ismaïl Omar Guelleh (IOG) semble s’être appliqué à lui-même son slogan de campagne. Tout juste réinvesti, le chef de l’État a en effet décidé de « continuer ensemble », en reconduisant la grande majorité des membres de son précédent gouvernement, Premier ministre en tête. En dehors du jeu de chaises musicales pour l’attribution des grands ministères régaliens, les changements ont été rares au sein de la nouvelle équipe (qui compte 26 membres, contre 23 auparavant). Ils n’en sont que plus significatifs des directions qu’entend donner IOG à son mandat.