Économie

RDC-Mines : Félix Tshisekedi enfonce le clou vis-à-vis des exploitants étrangers

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 septembre 2021 à 14:35

Le président congolais Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, aux côtés de Wang Qishan, vice-président de la République populaire de Chine, lors du Forum de la paix, à Paris, porte de la Villette, en novembre 2019.

Le gouvernement congolais entend prendre de nouvelles mesures pour mettre fin à l’exploitation illicite des sites miniers par les opérateurs étrangers. En première ligne, des entreprises chinoises, mais pas seulement.

« Le Premier ministre a appelé le gouvernement à sévir contre les auteurs de cette situation qui est aussi facilitée par la présence des groupes armés qui empêchent le contrôle de l’État », traduisent les équipes de la Primature congolaise.

Durant le conseil des ministres du 03 septembre 2021, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde – instruit par le président de la République Félix Tshisekedi – a indiqué très clairement au gouvernement la volonté de l’exécutif de sévir contre l’exploitation illicite des sites miniers dans les provinces de l’Est du pays. Des mesures doivent urgemment être prises pour mettre fin à l’exploitation illicite des mines par les opérateurs étrangers sur toute l’étendue du territoire national, insiste-t-on du côté de la Primature.