Politique

Gabon : à trop ressasser 2016, Jean Ping va-t-il manquer 2023 ?

Réservé aux abonnés | | Par
Jean Ping, ancien secrétaire général de l’Union Africaine, candidat a l’élection présidentielle gabonaise de 2016, ici à Paris, en 2016.

Jean Ping, ancien secrétaire général de l'Union Africaine, candidat a l’élection présidentielle gabonaise de 2016, ici à Paris, en 2016. © Vincent Fournier/JA

L’opposant entretient le mystère sur ses intentions, mais rien n’indique qu’il ait renoncé à briguer la présidence du Gabon. Reste à savoir qui l’accompagnera sur ce chemin semé d’embûches.

Il faut reconnaître à Jean Ping une certaine constance. Les cinq années qui viennent de s’écouler n’ont pas fait évoluer sa position d’un iota. L’ancien ministre gabonais des Affaires étrangères devenu président de la Commission de l’Union africaine puis opposant se considère toujours comme « le vrai vainqueur de l’élection présidentielle de 2016 ». Il refuse donc obstinément de reconnaître l’élection d’Ali Bongo Ondimba et, alors que les grandes manoeuvres politiques s’intensifient à l’approche du scrutin de 2023, Jean Ping reste arc-bouté sur l’outrage qui lui a été fait, il en est convaincu, en 2016.

Reclus dans sa résidence du quartier des Charbonnages, à Libreville, le politicien reçoit peu et ne parle pas aux journalistes. Ainsi échappe-t-il à la question que beaucoup se posent : sera-t-il candidat à la présidentielle de 2023 ? Il n’a pas encore officialisé ses projets, mais rien ne permet de penser qu’il pourrait accepter qu’un autre que lui reprenne le flambeau de la « candidature unique » de l’opposition.

Défections

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer