Justice

Côte d’Ivoire : la frasque de trop d’Al Moustapha, un proche d’Hamed Bakayoko

Réservé aux abonnés | | Par - à Abidjan
Mis à jour le 06 septembre 2021 à 18h43
Touré Aladji Moustapha, dit Al Moustapha.

Touré Aladji Moustapha, dit Al Moustapha. © DR

Bien connu dans le milieu du show-business, autrefois protégé par feu le Premier ministre, l’homme a été déféré à la Maca pour des faits de faux et usage de faux.

Touré Aladji Moustapha, dit Al Moustapha, se filme en direct sur Facebook depuis le jardin de sa villa. Il porte une djellaba à capuche, de larges lunettes de soleil. « Je fais cette vidéo pour vous dire que j’ai été convoqué à la gendarmerie et que je vais m’y rendre. Il se peut que j’aille en prison. Si vous voyez cette vidéo, c’est que j’ai été déféré en prison », lance-t-il ce 24 août.

L’homme d’affaires ivoirien, bien connu dans le milieu du show-business, sera arrêté et déféré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) deux jours plus tard pour des faits de faux et usage de faux documents administratifs, usurpation de titre ou de fonction et escroquerie portant sur du numéraire.

Réseau de faussaires

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer