Politique

Corne de l’Afrique : « L’Éthiopie ne va pas se disloquer »

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial à Djibouti
Mis à jour le 26 septembre 2021 à 10:47

Mahmoud Ali Youssouf, ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le 21 octobre 2020, à Djibouti. © Vincent Fournier pour JA

Crise éthiopienne, stabilité régionale, nouvelles représentations sur le continent, relations avec la France… Entretien avec Mahmoud Ali Youssouf, inamovible ministre djiboutien des Affaires étrangères.

Nommé à la tête de son portefeuille pour la première fois en 2005, Mahmoud Ali Youssouf, 56 ans, est un ministre des Affaires étrangères expérimenté. Pressenti pour prendre la tête du gouvernement au lendemain de la réélection du président Ismaïl Omar Guelleh à un cinquième mandat, en avril 2021, Mahmoud Ali Youssouf est pourtant reconduit dans son rôle de chef de la diplomatie qu’il connaît sur le bout des doigts. Comme la géopolitique de la sous-région. À l’heure où la situation éthiopienne commence à faire craindre le pire pour la stabilité de la Corne de l’Afrique et au-delà, il revient sur les enjeux de cette crise.

Jeune Afrique : Quelle feuille de route le chef de l’État vous a-t-il confiée pour ce quinquennat ?

Mahmoud Ali Youssouf : Nous voulons d’abord continuer à préserver la paix et la stabilité dans notre pays et dans la région. C’est une question transfrontalière