Politique

Trafic de cigarettes au Sahel : ce que dit vraiment l’ONU sur Apollinaire Compaoré

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 1 septembre 2021 à 16:12

Apollinaire Compaoré, chez lui, à Ouagadougou, en décembre 2017.

Soburex, l’entreprise dirigée par le patron des patrons burkinabè, s’est-elle livrée à la contrebande de cigarettes dans le nord du Mali ? Avec la publication du rapport des Nations unies, la société s’estime blanchie. Pourtant, les conclusions des experts sont contrastées.

Au lendemain de la publication du dernier rapport du Groupe d’experts de l’ONU sur le Mali, le 19 août dernier, une partie de la presse burkinabè a souligné qu’Apollinaire Compaoré, président du Conseil national du patronat burkinabè (CNPB), était désormais « blanchi » des soupçons qui pesaient sur lui dans une affaire de contrebande présumée de cigarettes dans le nord du Mali.

Une affirmation que, selon nos informations, les auteurs du rapport considèrent pour le moins catégorique, et aussi éloignée des conclusions qu’ils ont soumises au Conseil de sécurité.

Les « American Legend » de Gao