Société

Pollution en RDC : Tshikapa et Kasaï, tristes rivières de diamants

Mis à jour le 1 septembre 2021 à 10:08
Kash

Par Kash

Caricaturiste, bédéiste et peintre congolais installé à Kinshasa.

Kash

On sait désormais qu’une mine de diamants angolaise est à l’origine de la vague de pollution sans précédent qui touche les rivières de l’est de la RDC. De nombreuses voix appellent à hausser le ton face à Luanda.

Les rivières aux eaux rougies charrient des cadavres de poissons et la population craint les effets à long terme de cette pollution inédite dans l’est de la RDC. L’origine en est désormais connue, de sources officielles : une mine de diamant en Angola, située dans la province de Lunda Norte, a connu une avarie et a déversé accidentellement des produits chimiques toxiques utilisés pour l’extraction.

Après que les autorités congolaises ont prévenu leurs homologues angolaises, le 24 juillet, des mesures de suspension des activités diamantifères ont été décrétées. Mais le ferroscilicium, utilisé pour condenser le diamant, a fait déjà fait son œuvre mortifère. Et de nombreuses voix s’élèvent, réclamant que le gouvernement congolais hausse le ton face à Luanda…