Économie

Togo : grand coup d’accélérateur pour l’accès à l’électricité   

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 août 2021 à 12:53

Sur le site du nouveau parc solaire de Blitta (centre).

Le pays ouest-africain a massivement investi dans le domaine de l’énergie et progresse à pas de géant dans l’électrification de sa capitale Lomé et de l’ensemble du territoire.

Les Loméens font déjà partie des rares Ouest-Africains épargnés par les délestages. Ils devraient bientôt être parmi les mieux lotis en matière d’accès à l’électricité. D’abord parce que la donne est en train de changer radicalement du côté de la production, avec la mise en service, en juin dernier, du parc solaire de Blitta (première phase, dans le centre du pays) et, surtout, le démarrage de la centrale à cycle combiné (gaz-vapeur) Kékéli Efficient Power, d’Eranove, située sur la zone du port de Lomé – un investissement de 85 milliards de F CFA (130 millions d’euros). Sa première turbine, à gaz, a commencé à tourner en avril, générant une puissance de 47 mégawatts (MW) – d’ores et déjà la plus importante capacité de production du pays –, qui sera portée à 65,5 MW d’ici à la fin de l’année avec la mise en service de la turbine vapeur : de quoi alimenter en électricité 263 000 foyers (soit près de 2 millions de personnes).