Musique

Tiken Jah Fakoly s’assagit

Le reggaeman ivoirien Tiken Jah Fakoly a renoncé à se produire à Conakry les 5 et 7 juin, de crainte que certains de ses textes ne soient récupérés à des fins politiques. Déclaré persona non grata au Sénégal en décembre 2007 après avoir dit publiquement qu’Abdoulaye Wade devait céder son fauteuil présidentiel et écarter son fils Karim de la politique, l’auteur du morceau « Quitte le pouvoir ! » a trouvé plus sage d’éviter les scènes guinéennes. « Le pays est encore instable » a-t-il estimé. Surtout, il ne voulait pas être embarqué malgré lui dans des conflits politiques internes.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte