Diplomatie

Diplomatie : comment le Burundi veut redorer son blason à l’ONU

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 25 août 2021 à 18h29
Albert Shingiro, ministre des Affaires étrangères burundais, alors représentant permanent du Burundi auprès de l’Organisation des Nations unies.

Albert Shingiro, ministre des Affaires étrangères burundais, alors représentant permanent du Burundi auprès de l’Organisation des Nations unies. © Loey Felipe/UN Photo

À Genève ou à New York, dans les couloirs des Nations unies, la diplomatie burundaise ne reste pas inactive. Son objectif : éviter le maintien de la mission d’enquête onusienne sur le Burundi. « Jeune Afrique » décrypte ces tractations.

Mi-septembre, le Burundi s’apprête à relever un défi de taille : franchir une étape de plus dans la normalisation de ses relations avec la communauté internationale et, surtout, les Nations unies. Selon nos informations, la diplomatie burundaise est d’abord à pied d’œuvre pour préparer la tenue, du 13 septembre au 8 octobre à Genève, de la session du Conseil des droits de l’homme.

Gitega y aura un objectif : convaincre les membres du conseil qu’il n’est pas nécessaire de renouveler pour une année supplémentaire la commission d’enquête onusienne sur le Burundi mise en place en 2017. Les autorités burundaises estiment que les circonstances qui ont prévalu à la création de cette commission n’existent plus aujourd’hui.

Elles font cependant face au lobbying d’une quarantaine d’organisations non-gouvernementales, qui ont quant à elles demandé le maintien du dispositif chargé de surveiller le respect des droits humains dans le pays. En outre, les membres de la commission eux-mêmes, qui doit dévoiler un nouveau rapport à l’occasion de la réunion de septembre, ont émis le même avis.

« Les violations se poursuivent »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer