Économie

Fintech : OPay décroche 400 millions de dollars pour ses ambitions africaines

Par
Mis à jour le 24 août 2021 à 17:43

Arrivée en fanfare au Nigeria, la start-up OPay déchante face à la crise

La start-up de paiement mobile vient de lever ces ressources auprès de SoftBank, géant japonais de l’investissement, dans l’optique notamment d’élargir sa présence sur le continent.

OPay, une startup de paiement numérique axée sur l’Afrique, a annoncé avoir obtenu 400 millions de dollars dans le cadre de sa dernière phase de financement de série C dirigée par SoftBank Vision Fund 2. Elle est ainsi valorisée à 2 milliards de dollars, rapporte l’agence Reuters. « Nous voulons être la force qui aide les marchés émergents à atteindre un développement économique plus rapide », a indiqué Zhou Yahui, directeur général d’OPay,  

La jeune pousse, dont la base opérationnelle est au Nigeria, a été créée par l’entreprise technologique norvégienne Opéra, elle-même passée sous le contrôle en 2016 d’investisseurs chinois. Opay met en avant comme partenaires l’opérateur Télécom MTN, l’Organisation mondiale de la Santé ainsi que les fournisseurs de services financiers Interswitch et Flutterwave.  

Opay, qui revendique 160 millions d’utilisateurs actifs en Afrique depuis son lancement en 2018, a expliqué qu’elle utiliserait le capital levé auprès de SoftBank pour investir dans les marchés africains, notamment au Nigeria et en Égypte, ainsi qu’au Moyen-Orient. 

Parmi les autres investisseurs figurent son partenaire historique, Sequoia Capital China mais également un consortium chinois composé de Source Code Capital, le fonds Long-Z soutenus par Meituan, Redpoint China et 3W Capital.