Politique

Tunisie : Kaïs Saïed est-il l’homme (fort) de la situation ? – Par Marwane Ben Yahmed

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 août 2021 à 12:59
Marwane Ben Yahmed

Par Marwane Ben Yahmed

Directeur de publication de Jeune Afrique.

Le président tunisien Kaïs Saïed au palais de Carthage, le 2 septembre 2020

Arrivé au pouvoir par surprise, le président tunisien a de nouveau pris tout le monde de court avec son coup de force institutionnel du 25 juillet. Et se trouve désormais au pied du mur.

Kaïs Saïed a donc décidé de renverser la table. À la tête, depuis le 23 octobre 2019, d’une Tunisie paralysée depuis trop longtemps par l’incompétence, pour ne pas dire l’indigence, de sa classe politique, frappée de plein fouet par la crise sanitaire, rongée par la corruption, le chômage endémique de ses diplômés comme de ses ouvriers et la fuite des cerveaux, le chef de l’État, dont personne ne sait jamais ce qu’il pense ni ce qu’il entend faire, a, comme à son habitude, pris tout le monde de court.