Banque

Burkina : avec Noëllie Tiendrébéogo, Ecobank veut redevenir champion

Réservé aux abonnés | | Par
Noëllie Tiendrébéogo© UBA

Noëllie Tiendrébéogo© UBA © Noëllie Tiendrébéogo © UBA

Grâce à sa nouvelle directrice générale, la filiale burkinabè d’Ecobank compte bien repasser en tête du peloton des établissements financiers, dominés jusqu’ici par Coris Bank International.

Dans les couloirs du siège d’Ecobank, nombreux sont ceux qui rêvent de voir l’établissement redevenir leader au Burkina. Aux commandes depuis août 2021, la banquière chevronnée Noëllie Cécile Tiendrébéogo retrouve l’institution où elle a fait ses armes. Elle y a passé quinze ans, occupant plusieurs postes comme celui de directrice corporate avant de diriger United Bank for Africa (UBA)-Burkina entre 2018 et juillet 2021.

C’est le retour de l’enfant prodige à la maison

Cette nomination suscite une satisfaction générale au sein de la banque, d’autant plus que c’est la première fois qu’un burkinabè est promu à cette fonction.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer