Économie

Sika Kaboré, Ana Dias Lourenço, Claudine Talon : ces premières dames africaines qui sont expertes en économie et en business

Connues généralement du grand public pour leurs actions humanitaires, plusieurs premières dames africaines ont aussi une grande expertise dans l’analyse économique, les stratégies de développement et le secteur privé. Tour d’horizon.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 22 août 2021 à 14:41

SikaKabore © Vatican/Pool/Galazka/SIPA AnaDiasLourenco©Anton Novoderezhkin/Tass/Abaca JaneMasisi ©Twitter/NeoJaneMasisi AngelineNdayishimiye ©Stringer/AFP ClaudineTalon ©Présidence de la République du Bénin/Flickr Montage JA ©© Vatican/Pool/Galazka/SIPA; Anton Novoderezhkin/Tass/Abaca; Twitter/NeoJaneMasisi; Stringer/AFP; Présidence de la République du Bénin/Flickr

Ana Dias Lourenço, l’experte en politique économique

Ana Afonso Dias Lourenço est née le 13 avril 1957 à Luanda en Angola. Avant de devenir première dame du pays avec l’ascension au pouvoir de son mari en 2017, elle a eu une longue et distinguée carrière dans la conduite des politiques économiques.

Économiste de formation, elle obtient son diplôme à l’Université Agostinho Neto en 1979 et démarre sa carrière en 1983 comme cheffe du département des investissements au ministère du Plan et puis comme responsable des programmes de Développement dans la capitale provinciale de Benguela.

Forte de ces premières expériences dans la planification économique, elle devient présidente du Conseil national des statistiques, puis coordinatrice locale des fonds FED (Fonds européens de développement).

À Lire [Série] Redresser l’économie angolaise, la mission impossible de João Lourenço ? (4/5)