Politique

Covid-19, famille et vacances : le mois d’août chargé d’Alassane Ouattara

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 16 août 2021 à 18:59

Le président ivoirien Alassane Ouattara.

Le chef de l’État ivoirien a bouleversé ses plans. S’il avait prévu de s’envoler le 13 août vers la France, où il devait passer une dizaine de jours, il a ensuite choisi de rester au pays, notamment en raison de la situation sanitaire.

Contrairement à ce que Jeune Afrique avait dans un premier temps annoncé, Alassane Ouattara n’a pas quitté la Côte d’Ivoire, comme il devait le faire initialement. Selon nos informations, le chef de l’État devait ainsi prendre la direction du sud de la France le 13 août et avait prévu de décoller de l’aéroport d’Abidjan en direction de celui de Nice, au bord de la Méditerranée.

Comme à son habitude, il comptait se diriger ensuite vers sa résidence de Mougins, quelques kilomètres au-dessus de Cannes. Alassane Ouattara envisageait même de profiter de sa présence au bord de la Méditerranée pour organiser un tête à tête avec son homologue français Emmanuel Macron.

Selon une source proche de l’Élysée, aucune rencontre n’était encore formellement fixée, mais, toujours selon nos informations, un rendez-vous était bien espéré à Brégançon, sur le lieu de vacances du Français, à une date qui n’avait pas encore été décidée.

Alassane Ouattara a en réalité choisi de modifier son agenda, en particulier en raison de la pandémie de Covid-19, qui reprend de l’ampleur dans le pays et qui l’a en outre touché directement. En contact avec une personne ayant contracté le virus, le président ivoirien a ainsi été contraint d’observer une période d’isolement de quatorze jours après avoir été « cas contact » au début du mois d’août.

Tene Birahima Ouattara évacué

C’est ensuite son frère cadet, Téné Birahima Ouattara qui a été touché. Selon nos informations, le ministre de la Défense a été contaminé par un membre de son personnel domestique. D’abord placé en soins ambulatoires à sa résidence abidjanaise, il a ensuite ressenti des complications lors de la soirée du 6 août.

Ne souhaitant prendre aucun risque, Alassane Ouattara a alors décidé de l’évacuer vers la France le lendemain matin, 7 août, dans un vol spécial à bord duquel son épouse a également pris place. C’est la raison pour laquelle “Photocopie”, son surnom, était d’ailleurs absent de la cérémonie symbolique de prise d’armes organisée le même jour au palais présidentiel à l’occasion de la fête de l’indépendance.

Vacances anticipées pour le gouvernement

Le ministre de la Défense, qui devait initialement effectuer un bilan de santé en septembre en France, a ainsi suivi des soins durant quelques jours durant à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, où il a par ailleurs l’habitude de subir des examens de santé. Son état ne suscite cependant plus guère d’inquiétude et l’intéressé ne séjourne actuellement plus à l’hôpital.

Selon nos informations, Téné Birahima Ouattara est toutefois actuellement toujours en France. Face à cette résurgence de cas de Covid-19 dans les cercles du pouvoir, Alassane Ouattara avait de son côté décidé d’annuler toutes les réunions ministérielles précédant son départ et d’avancer le début des vacances gouvernementales.  Les ministres ont été prévenus le 7 août dans la soirée.