Économie

Centrafrique : une « surtaxe » russe sur les biens importés ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 16 août 2021 à 10:07

General Economy in Central African Republics Capital City © Adrienne Surprenant/Bloomberg via Getty

Plusieurs commerçants centrafricains se plaignent de devoir payer des taxes douanières plus élevées qu’avant, au risque de devoir fermer boutique. En cause, l’assistance technique venue de Russie ?

Des « experts » russes envoyés aux côtés des douaniers centrafricains dans le cadre d’un accord, sont impliqués depuis quelques mois, dans les opérations douanières en Centrafrique. Cette implication est aujourd’hui très mal perçue par les commerçants qui se plaignent de surtaxes douanières.

Les commerçants rendent par ailleurs les Russes responsables des hausses de prix des produits importés. « Quand les douaniers valident notre dossier et nous libèrent, les Russes qui font le dernier contrôle, ne nous libèrent pas et estiment que nous n’avons pas assez payé pour les marchandises déclarées », déclare à Jeune Afrique un commerçant centrafricain.

Accord Russie-Centrafrique

Le 7 mai, un accord a été signé entre une mission économique russe et le ministère centrafricain des Finances. « L’accord prévoit une assistance technique des experts russes aux douaniers centrafricains de la frontière