Économie

Tech : ces start-up qui rendent justice à l’Afrique

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 août 2021 à 17:49

La Sénégalaise Nafissatou Tine, le Burkinabè Dieudonné Lankoande, l’Ivoirien Youssouf Ballo, fondateurs respectivement de Sunulex Africa, Fasolegal.com et Legafrik, trois jeunes pousses promises à un brillant avenir. © LINKEDIN

Peu surveillées par les investisseurs, les jeunes pousses du droit ont pourtant la capacité de simplifier le travail des avocats… et des services juridiques des grandes entreprises.

La scène se déroule à Dakar, au cours d’une matinée de ce début d’année 2021. Le Conseil des ministres sénégalais est réuni comme toutes les semaines autour de Macky Sall, au Palais de la République. En guise d’introduction, le chef de l’État interroge son équipe sur l’ordre du jour.

Tel un rituel, la liste des textes à discuter est déclinée point par point, jusqu’à ce que l’un des membres du gouvernement s’interroge : « Ce texte me dit quelque chose. N’en avons-nous pas déjà parlé il y a quelques jours ? » Dans le doute, le sujet est mis de côté, le temps de vérifier. Quelques jours plus tard, le secrétariat du gouvernement confirme au président ainsi qu’au ministre concerné que le texte en question a bien été promulgué quelques jours plus tôt…