Économie

Niger : Goroubi, une boîte à miracle agricole au sud de Niamey

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial à Niamey
Mis à jour le 22 septembre 2021 à 10:39

Aziz Mahamadou dans le jardin tropical qu’il a recréé au siège de son entreprise, à Niamey. © François-Xavier Freland pour JA

Vergers, potagers, cheptel, forêt… Dans l’exploitation d’Aziz Mahamadou, tout est bio et bientôt certifié bio, y compris l’unité de transformation. Surtout, la société a misé sur le moringa, un arbuste dont les feuilles aux multiples vertus et usages devraient bientôt rapporter gros.

Au siège de la société Goroubi, à Niamey, il y a d’abord un jardin potager tropical. Quelques arbres fruitiers arrosés régulièrement et, surtout, des pousses de moringa. Aziz Mahamadou a tenu à recréer dans la capitale l’écosystème de son exploitation, située 70 kilomètres plus au sud, afin de pouvoir « enseigner les plants de moringa » auprès de ses clients (parmi lesquels beaucoup d’Européens), sans leur faire courir de risque sécuritaire.