Banque

Côte d’Ivoire : le Fonds d’entretien routier récolte 130 milliards de F CFA

Le réseau routier ivoirien est long de 82 000 kilomètres.

Le réseau routier ivoirien est long de 82 000 kilomètres. © Camille Millerand/JA

Le Fonds d’entretien Routier (FER) a réussi à lever 130 milliards de F CFA auprès d’un consortium de huit banques. La convention de crédit a été signé le jeudi 20 février à Abidjan.

Mise à jour du 21 février 2014 à 10h56CET : Le consortium est composé de sept banques et non huit. Ecobank Capital et Africa Link Capital ont joué le rôle d’arrangeurs.

Le Fonds d’entretien Routier (FER), organe d’État placé sous la tutelle du ministère ivoirien des Infrastructures économiques, a réussi à lever 130 milliards de F CFA (près de 200 millions d’euros) auprès d’un consortium de sept banques*. Cette opération avait pour arrangeurs Ecobank Capital et Africa Link Capital de l’ivoirien Serge Tidiane Diop. La banque d’affaires française Algest Consulting du franco-ivoirien Ibrahim Magassa a joué le rôle de conseiller auprès du FER.

La cérémonie de signature de la convention de crédit a eu lieu le jeudi 20 février à Abidjan, en présence de Patrick Achi, le ministre des Infrastructures économiques, de Kaba Nialé, la ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Économie et des Finances, et d’Abdourahmane Cissé, le ministre du Budget.

Réhabilitation

Les fonds mobilisés serviront au financement du programme d’entretien routier pour l’année 2014. « Nous commencerons d’abord par réhabiliter les voiries d’Abidjan avant de nous orienter vers les routes départementales et régionales, a expliqué Siandou Fofana, le directeur général du FER. »

Lire aussi :

La Côte d’Ivoire se met au péage

Transports : un nouveau turbo dans le moteur ivoirien

La nouvelle gare interurbaine d’Abidjan est au point mort

Côte d’Ivoire : l’autoroute rejoint Yamoussoukro

Ce financement, a-t-il ajouté, est un prêt qui « sera remboursé dans une période comprise entre deux ans et cinq ans. Les banques se rémunéreront à partir de notre quote-part de la taxe spécifique unique (TSU) prélevée sur les produits pétroliers, les vignettes auto, la patente et les licences de transport ».

280 milliards de F CFA par an

Le directeur général du FER a également révélé que sa structure devra lever 280 milliards de F CFA (environ 430 millions d’euros) chaque année sur une période de dix ans pour la remise à niveau complète du réseau routier ivoirien.

Ce dernier, vaste de 82 000 kilomètres, compte 6500 kilomètres de tronçon bitumé et une autoroute de 230 kilomètres reliant la capitale économique Abidjan, au sud du pays, à Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d’Ivoire, située dans le centre du territoire ivoirien.

__

*Ecobank (45,6 milliards), United Bank for Africa (UBA, 19,2 milliards), Société générale (18,2 milliards),Bank of Africa (BOA, 18,2 milliards), Attijariwafa Bank – Société ivoirienne de banque (SIB, 18,2 milliards), BNP Paribas (6 milliards), et BGFI (4,6 milliards).

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte

Toute l'actualité de l'Afrique anglophone

Analyse, débats, expertises... Pour comprendre l'Afrique de demain et d'aujourd'hui

arrow icon Découvrir theafricareport.com
Fermer

Je me connecte