BTP & Infrastructures

Vicat fait intervenir l’Élysée auprès de Macky Sall

| Par Jeune Afrique
Les présidents français et sénégalais, François Hollande et Macky Sall, en décembre 2013 à Paris.

Les présidents français et sénégalais, François Hollande et Macky Sall, en décembre 2013 à Paris. ©

Les présidents Macky Sall et François Hollande devraient évoquer le contentieux qui oppose la Sococim, filiale du cimentier français Vicat, à Dangote Cement, au Sénégal, lors de leur rencontre le 24 février à l’Élysée.

Lors de la rencontre entre les présidents Macky Sall et François Hollande, le 24 février à Paris, l’Élysée devrait évoquer le contentieux qui oppose la Sococim, filiale du cimentier français Vicat, à Dangote Cement, dont la première usine à Dakar est achevée. Vicat accuse l’État sénégalais d’avoir fermé les yeux sur le non-respect des règles cadastrales, des codes miniers et environnementaux par son concurrent nigérian. Et a déposé une demande d’arbitrage fin décembre à Abidjan pour « traitement inégal ».

Lire aussi :

François Hollande : « Être une entreprise française en Afrique ne donne pas tous les droits »

Sénégal : Vicat vent debout contre Dangote

Sénégal : des cimentiers à couteaux tirés

Dédommagement

Vicat accuse le Sénégal d’avoir favorisé Dangote et nui aux intérêts de sa filiale locale.

L’objectif du français, qui est présent au Sénégal depuis le rachat du cimentier sénégalais en 1999, est surtout d’empêcher le lancement des activités de Dangote Cement.

« Si sa cimenterie lance sa production, le préjudice subi par la Sococim du fait de l’État sera plus important, et les indemnisations réévaluées à la hausse », fait valoir Thierry Lauriol, l’avocat de la Sococim.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte