Économie

RDC : au cœur de la bataille pour la fibre optique

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 5 août 2021 à 16:02

Djibouti Telecom installe la fibre optique dans le quartier Haramous, à Djibouti.

À la faveur de la relative stabilité politique établie à Kinshasa, des opérateurs continentaux, comme Benya Capital, ou internationaux, tel Facebook, se lancent dans la course au câblage du deuxième plus grand pays d’Afrique.

« Nous sommes une place to be, comme diraient les Anglais. » Après deux ans d’incertitudes politiques liées à une laborieuse collaboration entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, puis à la quête d’Union sacrée de l’actuel président de la République, Augustin Kibassa Maliba ne cache ni son soulagement ni sa détermination.

À 49 ans, le ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information et de la communication de RDC peut enfin entamer l’une des missions qu’on lui a confiées le 26 août 2019 : attirer des investisseurs capables de câbler rapidement son pays, décrié pour son environnement des affaires incertain, sa topographie difficile et la faiblesse de son internet mobile.

Lacunes sur le réseau