Politique

[Exclusif] Madagascar : une entreprise pétrolière contactée pour financer le coup d’État

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 26 juillet 2021 à 14:00

Des partisans d’Andry Rajoelina, lors de la campagne pour l’élection présidentielle.

L’un des deux Français soupçonnés d’avoir projeté d’assassiner le président Andry Rajoelina a sollicité plusieurs millions d’euros auprès de Madagascar Oil.

D’après nos informations, l’entreprise pétrolière Madagascar Oil, appartenant au groupe Benchmark et présente à Madagascar depuis 2004, a été contactée par l’ancien militaire Paul Rafanoharana, l’un des deux citoyens français arrêtés ce mardi 20 juillet, pour financer l’opération de déstabilisation du président en place, Andry Rajoelina.

Plus de dix millions d’euros

C’est plus de 10 millions d’euros que Paul Rafanoharana a sollicité auprès de Madagascar Oil. En contrepartie de ce financement, celui qui est maintenant vu comme l’instigateur de cette tentative de coup d’État aurait promis à la société de débloquer sa situation dans le pays, et notamment de signer les contrats qu’elle a en cours de négociation.

La question relative aux liens entre Madagascar Oil et les représentants de la compagnie présents sur place, notamment Russel Kelly et Kemrajsing Sewnundun qui ont été arrêtés pour les besoins de l’enquête, demeure posée.

Contactée, Madagascar Oil n’a pas souhaité répondre.