Politique

Madagascar  : qui est derrière la tentative de coup d’État ? 

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 23 juillet 2021 à 10h59
Le président Andry Rajoelina, à Antananarivo le 6 novembre 2020.

Le président Andry Rajoelina, à Antananarivo le 6 novembre 2020. © MAMYRAEL/AFP

Les premiers éléments de l’enquête permettent d’en savoir un peu plus sur les auteurs de l’opération visant l’assassinat, entre autres, du président Rajoelina.

Après le placement en détention de six ressortissants malgaches et français dans la soirée du 20 juillet, pour atteinte à la sûreté intérieure de l’État, et la prise de parole, le 21 juillet, de la procureure générale près la Cour d’appel d’Antananarivo, le scénario de l’opération commence à se préciser.

Selon les premiers éléments de l’enquête confiée à la police nationale et à la gendarmerie, ces individus auraient échafaudé un plan d’élimination et de neutralisation de diverses personnalités malgaches, dont l’actuel chef de l’État, Andry Rajoelina.

Visées politiques

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer