Politique

RDC : qui constitue le premier cercle de Denise Nyakeru Tshisekedi, l’influente première dame ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 25 juillet 2021 à 21:04

La garde rapprochée de Denise Nyakeru Tshisekedi.

De plus en plus visible au côté du chef de l’État comme à l’extérieur de la présidence, l’épouse de Félix Tshisekedi s’est entourée d’un groupe restreint de collaborateurs pour mener ses activités politiques et caritatives.

GardeRapprochée DeniseTshisekedi-05

Depuis l’investiture de son époux en janvier 2019, Denise Nyakeru Tshisekedi (DNT) joue un rôle central dans l’entourage du chef de l’État – qu’elle accompagne dans la plupart de ses déplacements – tout en faisant entendre sa propre voix à travers sa Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT).

Créée en mai 2019, quatre mois après l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, cette structure permet à la première dame d’étendre son influence dans la sphère publique et de gagner en visibilité en s’investissant dans les questions de lutte contre les violences faites aux femmes, d’éducation des jeunes filles et d’autonomisation financière des Congolaises.

Titulaire d’un diplôme d’État et d’une formation d’infirmière, DNT a longtemps occupé cette fonction en Belgique, où elle résidait avec son mari. Orpheline de père et de mère à seulement neuf mois, elle avait été recueillie avec ses frères et sœurs à Kinshasa par son oncle maternel, aumônier catholique des Forces armées zaïroises, l’abbé Sylvestre Ngami Mudahwa, qui les a élevés.

La première dame a également su tisser son réseau dans le premier cercle de la présidence où son frère, John Nyakeru, travaillait depuis Mobutu Sese Seko – alors que les Tshisekedi étaient dans l’opposition –, au service du protocole. Elle dirige aujourd’hui le « Bureau du conjoint », une structure dont les prérogatives ont été revues dans une ordonnance datant du 2 mai 2020. Selon ce document, sa mission consiste à « assister le conjoint dans son rôle de patronage, d’accompagnement et de conseil du chef de l’État ».

• Nathalie Luamba Domai

C’est l’une des collaboratrices les plus stratégiques de l’épouse du chef de l’État puisqu’elle dirige ledit bureau. Elle est mariée à Ken Luamba, un pasteur de renom qui officie au Centre missionnaire Philadelphie, à Kinshasa, où elle intervient à certaines occasions. Profondément religieux et proche de nombreux ministres pentecôtistes, le couple Tshisekedi fréquente cette église depuis de nombreuses années.

Nathalie Luamba Domai était auparavant directrice générale de Restruct Support, société d’accompagnement des entreprises publiques et privées dans le renforcement de leurs capacités opérationnelles. Licenciée en administration des affaires et en sciences économiques, elle a commencé sa carrière à la Rawbank.

• Cedrick Nsimba Kitukila

Adjoint de Nathalie Luamba au sein du Bureau du conjoint, il est celui sur qui DNT s’appuie pour organiser ses différentes activités. Avant de rejoindre l’équipe de cette dernière, Cedrick Nsimba Kitukila a effectué une carrière d’auditeur au sein de plusieurs grandes entreprises, comme Deloitte Services en RDC et KPMG.

• Joel Makubikua

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi assure à la première dame une certaine autonomie et lui permet d’intervenir dans plusieurs secteurs, dont l’éducation et la santé. Pour diriger cette structure, elle a choisi Joel Makubikua. D’abord chargé des études et projets, ce dernier a également officié au sein d’Airtel RDC.

• Fortunat Biselele

Nommé par ordonnance à la tête de l’Office privé du chef de l’État (OPCE) en juillet 2019, le conseiller privé de Félix Tshisekedi est incontournable au palais. Il entretient de bonnes relations avec Denise Tshisekedi, dont il est un allié d’autant plus utile que l’OPCE chapeaute, depuis sa création il y a deux ans, la maison civile que dirigeait Mgr Gérard Mulumba – aujourd’hui décédé – et le Bureau du conjoint.

Ces deux structures se sont livré une lutte d’influence avant la création de l’OPCE, la maison civile ayant des prérogatives et un budget assez étendus.

L’épouse du conseiller privé du chef de l’État, Sarah Agnelli Biselele, occupe par ailleurs un poste au sein de la fondation de la première dame.

• Didier Budimbu

Vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique dans l’équipe de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, cet avocat de formation est proche de la Première dame. Après le remaniement d’avril dernier, c’est le très stratégique ministère des Hydrocarbures qui lui a été confié. Président d’une association de soutien au président congolais, il accompagne l’épouse de celui-ci dans certaines de ses missions.

GardeRapprochée DeniseTshisekedi-02

• Bienvenu Ilambo

Il est l’homme qui gère, depuis 2019, l’image de Denise Nyakeru Tshisekedi, dont il est le chargé de communication. Diplômé de l’École nationale d’administration, il a été consultant en communication pour, entre autres, le très réputé think-tank congolais et réseau d’affaires Makutano.

• Luta Mambu

En tant qu’assistante personnelle, elle accompagne DNT dans tous ses déplacements et elle gère aussi ses affaires privées. Les proches de cette dernière la présentent comme l’une de ses personnes de confiance.

• François Kakese

Directeur adjoint du cabinet de la première dame, il gère les questions techniques et opérationnelles.

• Heyce Vedoso

Il est le photographe officiel de la première dame depuis leur collaboration du 8 mars 2019, lorsqu’il avait couvert la cérémonie organisée par Denise Tshisekedi à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.