L’emblématique rond-point de la Colombe-de-la-Paix, à Lomé. © Louis Vincent pour JA

Cet article est issu du dossier

Lomé, les possibilités d’une ville

Voir tout le sommaire
Économie

L’architecte togolais Eya-Eza Kao voit grand en Afrique de l’Ouest

Sièges sociaux, ensembles résidentiels, hôpitaux… De Lomé à Ouagadougou en passant par Kayes, le Togolais impose peu à peu sa marque, avec une vingtaine de réalisations majeures à son actif.

Réservé aux abonnés
Par - À Lomé
Mis à jour le 25 août 2021 à 14:37

L’architecte togolais Eya-Eza Kao, à Lomé, en juin 2021. © Innoproduction pour JA

Deux tours pour la Chambre de commerce et d’industrie de Ouagadougou, au Burkina Faso, des agences de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Kayes, au Mali, des sièges de sociétés, dont celui de l’African Guarantee Fund (AGF), inauguré en juin 2021 à Lomé… Ce sont quelques-uns des projets qu’a conçu récemment l’architecte-urbaniste togolais Eya-Eza Kao, 43 ans, fondateur d’Eza-Architectures. Son cabinet, situé dans la capitale togolaise, qui réalise environ 400 millions de F CFA (610 000 euros) de chiffre d’affaires annuel et emploie une dizaine de collaborateurs, compte bien s’imposer comme un acteur de référence en Afrique de l’Ouest.