Dossier

Cet article est issu du dossier «Lomé, les possibilités d’une ville»

Voir tout le sommaire
Architecture

L’architecte togolais Eya-Eza Kao voit grand en Afrique de l’Ouest

Réservé aux abonnés | | Par - À Lomé
L’architecte togolais Eya-Eza Kao, à Lomé, en juin 2021.

L’architecte togolais Eya-Eza Kao, à Lomé, en juin 2021. © Innoproduction pour JA

Sièges sociaux, ensembles résidentiels, hôpitaux… De Lomé à Ouagadougou en passant par Kayes, le Togolais impose peu à peu sa marque, avec une vingtaine de réalisations majeures à son actif.

Deux tours pour la Chambre de commerce et d’industrie de Ouagadougou, au Burkina Faso, des agences de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Kayes, au Mali, des sièges de sociétés, dont celui de l’African Guarantee Fund (AGF), inauguré en juin 2021 à Lomé… Ce sont quelques-uns des projets qu’a conçu récemment l’architecte-urbaniste togolais Eya-Eza Kao, 43 ans, fondateur d’Eza-Architectures. Son cabinet, situé dans la capitale togolaise, qui réalise environ 400 millions de F CFA (610 000 euros) de chiffre d’affaires annuel et emploie une dizaine de collaborateurs, compte bien s’imposer comme un acteur de référence en Afrique de l’Ouest.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer