Finance

[Exclusif] Eurobond : pourquoi la Côte d’Ivoire bouscule son calendrier

Réservé aux abonnés | | Par - à Abidjan
Mis à jour le 21 juillet 2021 à 12h08
Alassane Ouattara, à Abidjan, le 28 octobre 2020.

Alassane Ouattara, à Abidjan, le 28 octobre 2020. © Issouf SANOGO / AFP

D’abord prévue pour le 9 juillet, puis pour la semaine dernière, la troisième émission d’eurobond ivoirien en douze mois, destinée à financer le déficit budgétaire, ne sera finalement pas programmée avant septembre. Explications.

Le 7 juillet, en conseil des ministres, le président ivoirien Alassane Ouattara, a souhaité programmer au 9 juillet une troisième sortie du pays sur les marchés internationaux en moins de douze mois.

Objectif : lever un milliard de dollars, pour faire face aux fortes tensions de trésorerie que connaît le pays depuis quelques mois, notamment du fait des performances mitigées de certaines régies financières, dans un contexte de double pression budgétaire, d’une part sur les dépenses de sécurité liée aux attaques terroristes dans le Nord et d’autre part, en lien avec la riposte contre la pandémie du coronavirus.

Difficultés

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer