Économie

Avec la fin du franc CFA, gare au droit

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 31 août 2021 à 11:45

La transition vers l’eco aura des répercussions tant sur les grands équilibres économiques que sur les transactions du quotidien.

Contrats de financement, conventions interbancaires, accords de crédit… La sortie du système CFA est aussi une question juridico-financière qu’il serait risqué d’ignorer.

La vie sans le franc CFA ? Si la question a trouvé sa réponse le 21 décembre 2019, lorsque les présidents ivoirien et français ont proclamé, à Abidjan, la substitution par l’eco de la monnaie commune aux huit États membres de l’Uemoa, plus de dix-mois plus tard, et malgré quelques avancées, l’annonce laisse encore songeurs.

En réalité, sorti des batailles d’experts, des partisans ou des détracteurs de cette devise et des cancans de l’opinion publique, le sujet n’ébranle pas vraiment le milieu des affaires en Afrique, en particulier ceux qui vont devoir composer avec cette nouvelle monnaie.