Économie

Plan Sénégal Émergent : les bailleurs de fonds s’engagent sur 3700 milliards de F CFA

Le président Macky Sall s'est rendu à Paris pour présenter le Plan Sénégal Émergent aux partenaires techniques et financiers du pays. © Sia Kambou/AFP

Les partenaires techniques et financiers du Sénégal, réunis à Paris le lundi 24 février, ont annoncé des engagements de l'ordre de 3 700 milliards de F CFA (5,6 milliards d'euros) en appui au Plan Sénégal Émergent.

Moisson réussie pour Macky Sall. À l’issue d’une journée de travail organisée à Paris, dans le cadre de la septième réunion du Groupe consultatif du Sénégal, le président sénégalais a annoncé que « les partenaires techniques et financiers ont apporté leur soutien financier au Plan Sénégal Émergent (PSE) pour un montant total de 3729 milliards de F CFA (soit 5,6 milliards d’euros, soit 7,46 milliards US dollars) ». Ces engagements représentent le double de l’objectif initial de 1853 milliards de F CFA que s’était fixé le pays.

Au cours de la conférence de presse organisée à l’issue de cette rencontre, le président sénégalais a indiqué que cet appui représentait une marque de confiance de la part des bailleurs internationaux. « Une confiance que le Sénégal n’a pas le droit de décevoir », a-t-il martelé. Sans dévoiler les parts respectives de chacun des bailleurs de fonds présents à cette réunion (parmi lesquels figurent la Banque islamique de développement, l’Agence française de développement, la Société financière Internationale – IFC – et la BAD), Macky Sall a toutefois révélé qu’environ 46% de ce financement était destiné aux projets d’infrastructures.

Lire aussi :

Investissements : la grande opération séduction de Dakar

Sénégal : les IDE sur une courbe ascendante

Avec la Banque Atlantique, le Sénégal lève 250 milliards de FCFA

Sénégal : comment relancer la machine ?

Volet chinois

Le président sénégalais a également profité de ces échanges avec la presse pour démentir les « rumeurs » concernant le « jackpot de 4,5 milliards de dollars » que la Chine aurait accordé au Sénégal, au cours du voyage qu’y a effectué Macky Sall du 19 au 22 février.

« La Chine ne gère pas sa coopération de cette façon, mais par projets », a-t-il remarqué, avant d’ironiser sur le fait qu’il ne rentrerait pas à Dakar avec « des valises de milliards ». Il s’est en revanche félicité du « choix politique fait par la Chine d’inclure le Sénégal sur la liste des destinations touristiques autorisées aux ressortissants chinois » et de la volonté de Pékin « d’apporter sa contribution » au PSE.

Le « Forum des investisseurs privés pour le Sénégal », second volet de la réunion du groupe consultatif, s’est ouvert à Paris ce mardi 25 février. Le pays espère obtenir près de 1 100 milliards de F CFA d’engagements de la part des opérateurs privés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte