Politique

Algérie : record de contaminations au coronavirus

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 17 juillet 2021 à 17h42
Un homme s’entretient avec des travailleurs médicaux pour prendre rendez-vous médical et se faire vacciner contre le COVID-19, mercredi 3 février 2021 à Alger.

Un homme s'entretient avec des travailleurs médicaux pour se faire vacciner contre le COVID-19, le 3 février 2021 à Alger. © Fateh Guidoum/AP/SIPA

L’Algérie a recensé 1 197 nouvelles contaminations au Covid-19 ces dernières 24 heures, un record de cas quotidiens depuis le début de l’épidémie, selon le ministère de la Santé.

« Le bilan des dernières 24 heures est de 1 197 cas, dont 15 décès », a précisé le ministère dans un communiqué. Depuis le début de la pandémie, l’Algérie, pays le plus peuplé du Maghreb avec ses 44 millions d’habitants, a officiellement recensé 151 103 cas dont 3 910 décès.

Le précédent record de cas quotidiens avait été enregistré en novembre 2020, avec 1 133 cas. Après une baisse pendant plusieurs mois, les contaminations ont de nouveau fortement augmenté à partir de mai, avec la multiplication des variants Delta et Alpha.

Hôpitaux « saturés »

Il y a quelques jours, Mohamed Yousfi, chef d’un service d’infectiologie à Boufarik, près d’Alger, a affirmé que la reprise des contaminations était « alarmante » et les hôpitaux « saturés », dénonçant l’immobilisme de l’État face au non-respect des mesures de précaution. Il a appelé les citoyens à aller se faire vacciner. « Nous sommes à un peu moins de 10% » de la population vaccinée, a-t-il dit.

Le Premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane, a lui-même été testé positif au Covid-19 la semaine dernière. Le président Abdelmadjid Tebboune a présidé la semaine dernière une réunion du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie au cours de laquelle ont été décidées une « réactivation ferme » des mesures préventives et l’accélération de la cadence de vaccination. Une campagne de vaccination a été lancée dans le pays il y a plus de deux semaines, y compris dans les mosquées. Le ministère de la Santé souhaite « vacciner 60% de la population », selon les médias locaux.

Avec AFP

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer