Diplomatie

RDC : pourquoi les Jeux de la francophonie risquent d’être (encore) reportés 

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Félix Tshisekedi, en octobre 2019.

Félix Tshisekedi, en octobre 2019. © Tchandrou Nitanga/AFP

L’organisation de cet événement à Kinshasa, reprogrammé du 19 au 28 août 2022 en raison de l’épidémie de Covid-19, fait face à plusieurs obstacles. 

Alors que plus de 4000 athlètes et artistes, ainsi que les délégations de 88 États, sont attendus du 19 au 28 août 2022 dans la capitale congolaise, les travaux de réhabilitation des sites devant les accueillir – les stades Tata Raphaël, Cardinal-Malula (ex-24 novembre) et Martyrs de la Pentecôte, l’échangeur de Limete, la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN) – ont été lancés le 9 avril dernier. Tous ces chantiers doivent être livrés en avril 2022… mais ils accusent déjà du retard.

« Les salaires ne sont pas payés »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer