Politique

Cameroun : Louis Paul Motaze s’oppose à une conférence sur la fiscalité au Gicam 

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Louis Paul Motaze, le 13 juin 2014.

Louis Paul Motaze, le 13 juin 2014. © ABDULHAMID HOSBAS/AFP

La guerre froide que se livrent gouvernement et patronat autour d’une réforme des impôts vient de connaître un nouvel épisode, qui va laisser des traces. Explications.

Le 9 juillet, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) avait prévu d’organiser une conférence-débat à l’hôtel Hilton de Yaoundé sur le thème « Comment sortir du piège fiscal ». Piqués au vif, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, et le directeur général des impôts, Modeste Mopa Fatoing, ont peu apprécié cette initiative et l’ont fait savoir aux patrons.

Pour calmer les esprits, les entrepreneurs ont reformulé l’intitulé de la rencontre, devenu « la fiscalité en débat ». Mais cela n’a pas convaincu les deux argentiers de Yaoundé, qui ont boudé le rendez-vous animé par Alain Foka de RFI. Et ils ne seront pas les seuls absents.

Désistement

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer