Entreprises & marchés
L’Africa CEO Forum revêtira, à la fin de septembre, ses plus beaux atours numériques pour penser l’Afrique du XXIe siècle.

Cet article est issu du dossier

Africa CEO Forum : le monde qui vient

Voir tout le sommaire
MSC
Économie

Quelles stratégies pour l’Afrique et son secteur privé face au monde qui vient ?

Mis à jour le 25 août 2021 à 16:15
Julien Wagner

Par Julien Wagner

Responsable éditorial de l'événementiel, Jeune Afrique Media Group.

L’Africa CEO Forum revêtira, à la fin de septembre, ses plus beaux atours numériques pour penser l’Afrique du XXIe siècle.

Les esprits les plus brillants que compte le continent se pencheront sur ce thème lors de l’Africa CEO Forum – Digital Edition – organisé du 28 au 30 septembre.

En paralysant l’activité économique mondiale à la fin du premier trimestre de 2020, la crise sanitaire a provoqué une accélération brutale de tendances déjà à l’œuvre : priorité donnée à la lutte contre le changement climatique, remise en question des chaînes de valeur mondiales, rivalité commerciale sino-américaine, résurgence du protectionnisme, tensions inflationnistes, montée en puissance des Big Tech, transformation digitale et travail à distance… Un nouveau monde s’ouvre, qui vient refermer la page d’un cycle économique de près de soixante-dix ans, dominé par la globalisation, l’industrialisation et les énergies fossiles.

Retour en force du souverainisme et de l’État stratège

De ces bouleversements émerge pour l’Afrique un environnement économique tout aussi original qu’incertain qui l’incite à redéfinir sa trajectoire et à repenser ses atouts comme ses faiblesses. Sa dépendance à l’égard du reste du monde (84 % de ses échanges commerciaux ont lieu avec l’extérieur) comme son déficit infrastructurel apparaissent ainsi plus problématiques que jamais.

L’Africa CEO Forum discutera de tous les défis auxquels doit répondre le continent

La révolution verte rebat les cartes de ses richesses : du charbon vers le cuivre, du pétrole vers le soleil et le vent. La quatrième révolution industrielle valorise le dynamisme, l’ambition et le caractère entrepreneurial de sa jeunesse. Le retour en force du souverainisme et de l’État stratège éclairent défavorablement la fragmentation du continent et son absence de politique industrielle concertée. Les menaces sanitaires et l’importance toujours plus décisive de l’économie du savoir questionnent l’investissement dans son capital humain.

Quid de l’Afrique à l’heure des tensions sino-américaines ?

Tous ces défis, l’Africa CEO Forum Digital Edition qui se déroulera les 28, 29 et 30 septembre prochains, se propose de les discuter et de les analyser autour du thème « Le monde qui vient : quelles stratégies pour l’Afrique et son secteur privé ? », en réunissant les esprits les plus brillants que compte le continent et ceux qui exercent : grands patrons, économistes, décideurs, ministres, experts, et bien d’autres.

Pour vous donner un avant-goût des débats auxquels cette édition en ligne donnera lieu, nous vous proposons dans ce Focus, en amont de l’évènement, d’en aborder deux thèmes clés. D’un côté, la place de l’Afrique à l’heure des nouvelles guerres commerciales : nous analysons la stratégie d’Addis-Abeba pour développer son secteur des télécoms quand les tensions entre Washington et Pékin vont crescendo. De l’autre, l’avenir de l’industrie en Afrique, au moment où les révolutions technologiques successives appellent à repenser les modèles de développement au travers d’une discussion à bâtons rompus entre deux des plus grands experts en la matière : Acha Leke (McKinsey) et Abdou Diop (Mazars). Que le débat commence !