Politique

RDC : les aventures kinoises de Laurent Gbagbo

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 8 juillet 2021 à 13:45

Laurent Gbagbo, à son arrivée à l’aéroport d’Abidjan, le 17 juin 2021. © Leo Correa/AP/SIPA

L’ancien président ivoirien a achevé mercredi une visite de six jours dans la capitale congolaise. Retrouvailles, dîner présidentiel, futures invitations… Laurent Gbagbo a eu un programme chargé.

C’était sa première sortie hors de Côte d’Ivoire depuis son retour au pays le 18 juin. Pour son premier voyage sur le continent depuis son acquittement par la CPI, Laurent Gbagbo avait choisi la RDC.

L’ancien président ivoirien a atterri à l’aéroport de N’Djili en fin d’après-midi le 2 juillet. Venu à bord d’un vol commercial et accompagné de sa seconde épouse Nady Bamba et d’autres collaborateurs, il effectuait ce voyage à l’invitation de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, patron du Mouvement de libération du Congo (MLC), allié de Félix Tshisekedi. Les deux hommes ont fait connaissance lors de leur détention au pénitencier de Scheveningen (Pays-Bas).

Incarcéré en 2008, l’ancien chef de guerre congolais était déjà en détention depuis trois ans lorsque Laurent Gbagbo a été transféré à La Haye. Les deux hommes, qui ont partagé le même quartier pénitentiaire pendant sept ans – jusqu’à l’acquittement de Jean-Pierre Bemba – , sont devenus proches, partageant régulièrement leurs repas pendant leur détention. L’ancien vice-président avait d’ailleurs confié à Jeune Afrique, en avril dernier, qu’il entretenait toujours des liens avec son ancien codétenu.

Rencontre avec Tshisekedi

En guise de retrouvailles, l’ancien vice-président avait invité Laurent Gbagbo au mariage de son fils, Jean-Emmanuel. Ces festivités ont été l’occasion pour l’ex-chef d’État de rencontrer une première fois le président Félix Tshisekedi, autre invité d’honneur de la cérémonie, aux côtés de la Première dame, Denise Nyakeru, de l’ancien premier vice-président du Sénat, Samy Badibanga, ou encore du conseiller spécial en matière de sécurité du chef de l’État, François Beya.

Alors qu’aucun entretien n’était à l’origine prévu entre les deux hommes, Laurent Gbagbo et Félix Tshisekedi ont convenu de se retrouver le lendemain du mariage pour partager un dîner. Celui-ci s’est déroulé le dimanche soir, à la Cité de l’Union africaine. Une rencontre à caractère strictement privé, ont assuré plusieurs collaborateurs du président congolais. Laurent Gbagbo était accompagné de son épouse, tout comme Jean-Pierre Bemba, venu en compagnie de sa femme Liliane Bemba. Selon nos informations, Félix Tshisekedi avait néanmoins pris soin d’échanger avec son homologue Alassane Ouattara en amont de cette rencontre.

Retour le 17 janvier 2022 ?

Logé au luxueux Fleuve Congo Hôtel, non loin de la résidence de Jean-Pierre Bemba, Laurent Gbagbo a profité de la journée du 6 juillet pour organiser une rencontre, dans sa suite, avec plusieurs codétenus de la CPI. Étaient notamment présents d’anciens chefs de guerre – Germain Katanga, Thomas Lubanga ou encore Mathieu Ngudjolo – , ainsi que d’autres ex-prisonniers, dont Fidèle Babala, aujourd’hui secrétaire général adjoint du MLC, Pitshou Iribi et Floribert Djabu. Cette rencontre a duré plus de deux heures, au cours desquelles les participants ont partagé souvenirs et anecdotes sur leur passage au pénitencier de Scheveningen.

Laurent Gbagbo a aussi reçu le même jour Roland Lumumba, l’un des fils de l’ancien Premier ministre. Les deux hommes ont évoqué la possibilité d’une invitation de Laurent Gbagbo pour le retour de la dent du héros de l’indépendance du Congo. Celui-ci était initialement prévu le 30 juin, pour le 61e anniversaire de l’indépendance, mais a été reporté au 17 janvier 2022, jour anniversaire de l’assassinat de Patrice Lumumba. Selon le fils de l’ancien Premier ministre congolais, l’ex-président ivoirien a émis le souhait d’être présent pour l’évènement.