Football

À la CAF, depuis l’arrivée de Patrice Motsepe, les têtes tombent

Réservé aux abonnés | | Par
Le président de la CAF, Patrice Motsepe, s’exprime lors d’une conférence de presse à Johannesburg, en Afrique du Sud, le mardi 16 mars 2021.

Le président de la CAF, Patrice Motsepe, s'exprime lors d'une conférence de presse à Johannesburg, en Afrique du Sud, le mardi 16 mars 2021. © AP Photo/Themba Hadebe/Sipa

La nouvelle direction de la Confédération africaine de Football (CAF), présidée par le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe, a décidé de procéder à plusieurs licenciements. Dans un style jugé brutal.

Dans la nuit du 24 au 25 mai dernier, une quinzaine d’employés de la CAF ont été avertis par un simple mail que leur mission était terminée. Un message identique pour tous les destinataires, limité à quelques phrases sibyllines et très explicites :  « Votre mission à la CAF est terminée. Ne venez plus au siège. Vous recevrez votre salaire du mois de juin. »

Pour ceux qui avaient éteint leur téléphone, le réveil a été brutal. « Cela ressemble à des licenciements abusifs. Il n’y a pas eu d’entretiens préalables, ce qui est la règle en Égypte, où est situé le siège de la CAF. On savait qu’il y avait des tensions depuis l’élection de Motsepe, que des têtes allaient tomber, ce qui n’a rien d’étonnant quand une nouvelle direction arrive, confirme, sous couvert d’anonymat, le dirigeant d’une fédération africaine. Par contre, ce qui surprend, c’est la méthode. »

Des proches d’Ahmad Ahmad ciblés

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer