Sécurité

Attaques terroristes en Côte d’Ivoire : sept Mauritaniens interrogés

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 15 juillet 2021 à 14h18
Des soldats ivoiriens, le 10 juin 2021.

Des soldats ivoiriens, le 10 juin 2021. © Issouf SANOGO / AFP

Les services de renseignement ivoiriens progressent dans leurs enquêtes sur les attaques terroristes ayant visé les bases de Kafolo et de Doropo. 

Selon nos informations, cinq ressortissants mauritaniens ont été arrêtés pour leur implication présumée dans les attaques de juin 2020 à Kafolo, ayant causé la mort de 14 soldats ivoiriens.

Le 7 juillet, Richard Adou, le procureur de la République d’Abidjan, a fait savoir par communiqué qu’ils avaient « tous été libérés », « les investigations n’ayant fourni aucune donnée démontrant [leur] implication », sans toutefois préciser de date. Le ministère mauritanien des Affaires étrangères a fait savoir à Jeune Afrique que cette libération a eu lieu « le 22 juin, soit deux jours après leur interpellation » et que les suspects ont été « immédiatement blanchis. » *

Entretien au sommet

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer