Politique

Burkina : pourquoi Kaboré a limogé son ministre Chérif Sy

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 03 juillet 2021 à 12h12
L’ancien ministre de la Défense, Chérif Sy.

L'ancien ministre de la Défense, Chérif Sy. © Sophie Garcia pour JA

Le 30 juin, le président burkinabè a limogé son ministre de la Défense – ainsi que celui de la Sécurité Ousséni Compaoré – après des attaques djihadistes ayant entraîné des manifestations. Mais, d’autres raisons ont pesé sur cette décision.

Avant de procéder au remaniement gouvernemental, le 30 juin, Roch Marc Christian Kaboré a consulté son entourage sur le cas précis du ministre de la Défense, Chérif Sy. Il s’est entretenu avec ce dernier avant que l’annonce de son limogeage soit officielle. Ce dernier, par le passé, lui avait d’ailleurs fait part de son souhait de démissionner.

Vives tensions

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer