Politique

Cemac : remous au sein du cabinet de Daniel Ona Ondo

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Daniel Ona Ondo, à Paris, en novembre 2020.

Daniel Ona Ondo, à Paris, en novembre 2020. © Vincent Fournier pour JA

À un an de la fin de son mandat à la tête de la Commission de la Cemac, l’ex-Premier ministre gabonais doit gérer une crise parmi ses proches collaborateurs.

Le 25 juin, Daniel Ona Ondo a nommé Lionel Ngwessy Malaga au poste de directeur de cabinet par intérim, à la suite de la démission de Franck Idiata, lui-même intérimaire après avoir pris ses fonctions il y a moins de deux mois.

Convalescent à Libreville après avoir survécu à une forme sévère de Covid-19, le titulaire du poste, Pierre Meye Bika, pourrait incessamment officialiser son départ de ce cabinet miné par des conflits opposant les Gabonais de la Commission.

Démission

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer