Économie

Annulation de la dette chinoise : qui sont les créanciers de l’Afrique ?

Auprès de qui l’Afrique est-elle endettée ? Chine, Banque mondiale, Club de Paris, créanciers privés… Alors que Pékin vient d’annoncer son intention d’annuler les prêts accordés à 17 États du continent, Jeune Afrique fait un état des lieux des pays débiteurs, en infographies.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 25 août 2022 à 09:10

Le débat sur le niveau d’endettement public des pays africains est récurrent. Faut-il supprimer la dette ? Suspendre les remboursements ? Ou, au contraire, ces solutions ne risquent-elles pas d’être pires que le mal, en faisant fuir les investisseurs ? Jeudi 18 août, la Chine a annoncé son intention d’annuler 23 prêts sans taux d’intérêt, arrivés à échéance à la fin de l’année 2021, accordés à 17 pays du continent.

Si Pékin n’a, pour l’heure, pas donné le détail des pays concernés, pas plus que les sommes en jeu – forcément colossales –, l’annonce a déjà relancé la controverse sur la pertinence de l’annulation des dettes, qui a notamment donné lieu à une passe d’armes entre les ministres béninois et sénégalais des Finances. Et une question centrale reste toujours en suspens : qui détient la dette africaine ? La réponse conditionne notamment la possibilité – ou non – de recourir aux Debt Service Suspension Initiative (DSSI), le mécanisme mis en place par le G20 destiné à geler temporairement les remboursements de la dette bilatérale.

À Lire Chine-Afrique : qui a bénéficié des 40 milliards de dollars de la « dette cachée » ?

Aucune étude n’a été menée sur ce sujet. Aucun état des lieux global n’est disponible. Pour répondre à cette question cruciale, Jeune Afrique s’est donc plongé dans les données de la Banque mondiale pour tenter de savoir à qui l’Afrique a emprunté, et combien. Chine, institutions multilatérales, Arabie saoudite… qui sont les principaux créanciers de la Côte d’Ivoire ? De la Mauritanie ? De la RDC ?

Notre enquête – réalisée en juillet 2021 et que nous republions à l’aune de l’annonce chinoise –confirme plusieurs des grandes tendances déjà connues, et met aussi en lumière quelques surprises. Le détail est à découvrir ci-dessous, en infographies.