Transports

Bureau Veritas et Soget vont installer un guichet unique au Togo

Port de Lomé.

Port de Lomé. © Jacques du Sorbet/ Editions du Jaguar

Le Togo a attribué aux groupes français Bureau Veritas et Soget la concession visant à l'installation puis à l'exploitation d'un guichet unique dans ce pays.

Après le Bénin, c’est au tour du Togo de faire appel à Bureau Veritas, leader mondial de l’évaluation de la conformité et de la certification, ainsi qu’à son partenaire, la société française Soget, pour la mise en place et l’exploitation d’un guichet unique dans le pays.

Ce guichet devrait permettre, indiquent les sociétés françaises dans un communiqué commun, « aux partenaires commerciaux et logistiques de déposer des informations et des documents standardisés auprès d’un organisme unique, en vue de remplir l’ensemble de leurs obligations réglementaires pour leurs opérations de commerce extérieur ».

Structure commune

Le contrat, signé en octobre 2013, concerne la mise en œuvre du guichet unique au port de Lomé, mais aussi à l’aéroport et aux postes frontières du Togo. Une structure commune, la Société d’exploitation du guichet unique du Togo (Seguce) a été crée par les autorités togolaises et les deux groupes français.

« La réduction des coûts et des délais de livraison, la simplification des procédures et une plus grande transparence dans les relations entre les milieux d’affaires et les autorités publiques ne sont que quelques-uns des avantages de la mise en œuvre de ce guichet unique », a déclaré Thibaud de Mauduit, directeur des opérations, services aux gouvernements & commerce international chez Bureau Veritas, cité dans le communiqué.

Lire aussi :

Cotonou : un port à guichets fermés

Côte d’Ivoire : les ports se remettent à flot

Bureau Veritas accroît sa présence en Afrique du Sud

Performance

En ce qui concerne le port de Lomé, le projet a démarré fin 2013 et le guichet unique devrait être pleinement opérationnel d’ici à fin 2014, explique le groupe Soget, l’un des spécialistes mondiaux du guichet unique portuaire. La mise en oeuvre de cette solution pour l’ensemble des portes d’entrée de marchandises au Togo devrait intervenir dans un délai de trois ans. Selon l’entreprise Soget, la durée de la concession accordée pour l’exploitation du guichet unique est toujours en négociation.

Le groupe espère rééditer la performance du guichet unique de Cotonou qui a permis de réduire de près de 52 jours à moins d’une semaine la durée de séjour des marchandises au port de Cotonou.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte