Politique

Cameroun – « Covidgate » : comment le palais a bloqué le deuxième rapport d’audit 

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 09 juillet 2021 à 15h19
Le président camerounais Paul Biya.

Le président camerounais Paul Biya. © Victor Zebaze

Le deuxième rapport de la Chambre des comptes, embarrassant pour la présidence, a fuité le 28 juin… mais il n’avait pas vocation à être publié. Explications.

La présentation par la Chambre des comptes du rapport d’audit du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales était initialement prévue le 23 juin devant les députés. Surprise, la veille, cet exposé a été subitement annulé, sans explication ni date de report.

Selon nos sources, seule la présidence a le pouvoir de faire déprogrammer une séance plénière de l’Assemblée nationale. Aussitôt annoncée, l’annulation a suscité l’ire des députés de l’opposition, qui attendaient la présentation du rapport définitif pour affûter leurs questions aux membres du gouvernement.

Un ministre épinglé

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer