Politique

Cameroun – Procès Mebe Ngo’o : Paul Biya, les milliards et le secret défense

Réservé aux abonnés | | Par - à Yaoundé
Edgar Alain Mebe Ngo’o, ex- ministre de la Défense.

Edgar Alain Mebe Ngo'o, ex- ministre de la Défense. © Edgar Alain Mebe No'o Ex- ministre de transport enlevé lors du recent réaménagement du gouvernement © MABOUP

Le procès d’Edgar Alain Mebe Ngo’o et de ses co-accusés devant le tribunal criminel spécial est l’occasion pour l’ancien ministre de la Défense de s’exprimer publiquement sur les nombreuses accusations portées à son encontre.

L’homme à la barre dégage une certaine aisance. Il décline poliment l’invitation du juge à plaider assis, et n’hésite pas à s’engager dans de longues envolées lyriques qu’il n’interrompt que pour consulter ses avocats ou regarder les notes qu’il tient fermement entre ses mains. Ce 24 juin dans la salle d’audience du Tribunal criminel spécial (TCS) de Yaoundé, Edgar Alain Mebe Ngo’o apparaît dans un de ses habituels costumes sur mesure, qui en ferait presque oublier son statut de prisonnier, tout comme la tourmente mediatico-judiciaire dans laquelle il est empêtré depuis bientôt quatre ans.

Face aux juges, l’ancien ministre de la Défense cherche à décrédibiliser la longue liste de documents présentés par le procureur général pour soutenir l’inculpation retenue contre lui et ses quatre co-accusés. On y retrouve pêle-mêle un rapport de l’Agence nationale d’investigations financières (Anif), des bons de commandes passés par le ministère de la Défense du temps où il en était le patron, des factures, des lettres… Autant d’éléments censés prouver sa culpabilité dans les affaires de détournement et de blanchiment de plus de 20 milliards de F CFA (près de 30,5 millions d’euros), de non-respect du code des marchés publics ayant fait perdre près de 196,8 milliards de F CFA à l’État ou encore de prise illégale d’intérêts.

« Grotesque »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer