Économie

French-African Foundation : d’où viennent les Young Leaders 2021 ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 29 juin 2021 à 18:43

Cette promotion est placée sous le haut patronage du président Emmanuel Macron et de son homologue sénégalais Macky Sall. © Flickr/Licence CC

En attendant que la composition de la promotion 2021 du programme phare de la French-African Foundation soit dévoilée ce 30 juin, Jeune Afrique a pu prendre connaissance de l’origine géographique et sectorielle des cent lauréats.

Cette promotion, où la mixité a été strictement respectée, compte 78 profils francophones et 22 anglophones, nombre d’entre eux travaillant entre deux ou plusieurs pays.

Ces cent Young Leaders, sélectionnés parmi près de 3 000 candidats, sont issus d’univers divers et variés. S’ils se répartissent en quatre grandes sous-catégories (affaires publiques/associatif, business, sport, culture et médias), de nombreux lauréats issus du secteur privé évoluent dans des groupes internationaux ou panafricains d’envergure, où la plupart occupent des postes de direction.

Dénominateur commun

Figurent ainsi en bonne place des grands noms des télécoms (Orange), de l’énergie (Suez), du secteur bancaire (Bank of Africa, Banque mondiale, BOAD, Société générale), des médias (Canal+ International, Euronews, TV5 Monde, Trace), du conseil (Deloitte), du secteur agroalimentaire (South African Breweries, Lactalis) et du e-commerce (Jumia).

Aux côtés de ces élus issus de multinationales, des fondateurs de startups, des membres actifs de la sphère politique (conseillers auprès de présidence ou directeurs de cabinet), des représentants du secteur associatif, des figures de la vie culturelle ainsi que des acteurs engagés du monde sportif (Basketball Africa League, Fédération française de football), une nouveauté de l’édition 2021.

Le dénominateur commun entre tous ces profils ? Être engagé dans des projets qui relient l’Afrique et la France.

Figures franco-africaines

La cérémonie de révélation des Young Leaders 2021, organisée le 30 juin à l’Atelier de France, à Paris, réunira une centaine d’invités, dont des membres du comité de sélection et des figures actives des relations franco-africaines, telles que Edem Tengue (Young Leaders 2017), ministre de l’Économie maritime, de la Pêche et de la Protection côtière du Togo, Bertrand Walckenaer, le directeur délégué de l’Agence française de développement, Philippe Lacoste, le directeur du développement durable au ministère français des Affaires étrangères, Thierry Deau, le président fondateur de Meridiam, l’entrepreneur malgache Hassanein Hiridjee, Didier Acouetey, le président du groupe AfricSearch ou encore Olivia Nloga, responsable communication Afrique francophone chez Facebook.

D’autres partenaires de la French-African Foundation, co-fondée par Alexandre Coster (Baobab+), Khaled Igué (Benoit & Associés), Grégoire Schwebig (Africaworks) et Marion Scappaticci (Hinterlands), seront également présents. Il en va ainsi de l’Agence française de développement, du Groupe Duval, de la Société générale, de l’Essec, de l’agence de conseil Concerto ou encore du cabinet de recrutement de hauts cadres Egon Zehnder.

Une intervention de l’ambassadeur du Sénégal à Paris, El Hadji Magatte Seye, est également prévue, cette promotion étant placée sous le haut patronage du président Emmanuel Macron et de son homologue sénégalais Macky Sall.