Politique

Togo : qui a l’oreille de la Première ministre Victoire Tomegah-Dogbe ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
La garde rapprochée de Victoire Tomegah-Dogbe.

La garde rapprochée de Victoire Tomegah-Dogbe. ©

Ministres, conseillers de l’ombre, intimes… Pour diriger le gouvernement, cette ancienne cadre du PNUD sollicite avis et conseils auprès de plusieurs personnalités.

Ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, cumulativement avec ses fonctions de directrice de cabinet du président Faure Essozimna Gnassingbé, Victoire Tomegah-Dogbe a été nommée Première ministre en septembre 2020. En succédant à ce poste au discret Komi Sélom Klassou, elle est devenue la première femme de son pays à prendre la tête du gouvernement.

Diplômée en économie et en marketing, elle a notamment travaillé pour le PNUD de 1999 à 2008, jusqu’à son entrée au gouvernement, à l’appel du Premier ministre d’alors, Gilbert Fossoun Houngbo. Au quotidien, à la primature, Victoire Tomegah-Togbe s’appuie essentiellement sur trois

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer