Politique

Mali : une loi d’amnistie sur mesure pour les putschistes

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 23 juin 2021 à 17h07
Le colonel Assimi Goïta devenu « chef de l’État » malien, le 24 août à Bamako.

Le colonel Assimi Goïta devenu "chef de l'État" malien, le 24 août à Bamako. © Baba Ahmed/AP/Sipa

Un projet de loi d’amnistie sera bientôt présenté devant le CNT, l’organe législatif de la transition. Le texte prévoit qu’Assimi Goïta, président de transition, et les membres l’ex-CNSP, l’ancienne junte qui tient une partie du pouvoir à Bamako, ne pourront pas être poursuivis en justice.

Comme attendu, le Conseil national de transition (CNT) devrait se prononcer sur un projet de loi d’amnistie pour les auteurs du coup d’État du 18 août 2020, au premier rang desquels Assimi Goïta, actuel président de la transition, ainsi que plusieurs de ses ministres et de membres du CNT. Celui-ci a été transmis en mai dernier par le gouvernement du Premier ministre déchu Moctar Ouane.

Alors que la presse malienne avait annoncé le vote du projet de loi pour ce jeudi 24 juin, une source au sein du CNT a assuré à Jeune Afrique que la commission des lois de l’organe législatif de la transition, dirigée par le professeur de droit public Souleymane Dé, ne compte finalement plus la faire passer à cette date.

« Comment un tel document peut déjà se retrouver entre les mains des journalistes alors que la commission des lois n’a pas statué pour fixer la date ? », s’interroge, agacé, un membre de la commission. Et d’asséner : « Tous ceux qui écrivent sur ce projet sont dans la spéculation. »

Au sein du CNT, d’autres membres jouent la prudence, parmi lesquels Issa Kaou Djim, 4e vice-président, qui affirme ne pas même avoir été saisi. « Je ne gère pas les rumeurs. La conférence des présidents, dont je suis membre, n’a pas encore été formellement saisie. Ce sont des supputations », lâche l’ancien bouillant bras droit de l’imam Mahmoud Dicko.

Une amnistie prévue par la Charte

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer