Politique

Mauritanie : Mohamed Ould Abdelaziz écroué

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 23 juin 2021 à 09h32
Mohamed Ould Abdelaziz, à Nouakchott, en avril 2021.

Mohamed Ould Abdelaziz, à Nouakchott, en avril 2021. © Béchir Malum pour JA

L’ex-président mauritanien a été écroué mardi soir sur décision du juge chargé d’une enquête pour corruption présumée dans laquelle il a été inculpé en mars.

Un magistrat du parquet s’exprimant sous couvert de l’anonymat ainsi que le porte-parole de son parti, l’ancien ministre Djibril Ould Bilal, ont confirmé le placement sous mandat de dépôt de Mohamed Ould Abdelaziz, sans en préciser la cause.

Refus de se présenter devant la police

Cette mesure intervient quelques jours après le refus de l’ancien dirigeant de continuer à se présenter à la police, comme le lui imposaient les conditions de son placement en résidence surveillée.

Après plus de dix ans à la tête du pays entre 2008 et 2019, l’ancien président poursuit sa descente aux enfers sous son successeur Mohamed Ould Ghazouani, son ancien chef de cabinet et ministre, dont il avait pourtant préparé l’accession à la présidence.

Mohamed Ould Abdelaziz avait été inculpé en mars, en même temps qu’une dizaine de hautes personnalités, pour des faits présumés de corruption, blanchiment d’argent, enrichissement illicite ou encore dilapidation de biens publics commis pendant les années où il dirigeait le pays.

L’ancien président dénonce un « règlement de comptes », tandis que son successeur a constamment invoqué l’indépendance de la justice.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer