Économie

Suisse-Afrique : « Nous sommes là pour aider les pays du continent, pas leurs gouvernements »

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 octobre 2021 à 14:59

Markus Schrader. © DR

Responsable pays au secrétariat d’État à l’économie suisse, Markus Schrader accompagne de nombreux projets de coopération impliquant les secteurs public et privé sur le continent. Avec une approche très pragmatique. Entretien.

Malgré les difficultés induites par la pandémie de Covid et les différentes mesures de confinement ou de fermeture des frontières, beaucoup de choses ont évolué dans le domaine des relations entre la Suisse et le continent ces derniers mois. En janvier, le département fédéral des Affaires étrangères a présenté une nouvelle « stratégie pour l’Afrique subsaharienne » portant sur la période 2021-2024, qui identifie clairement les zones et les pays sur lesquels la Confédération entend concentrer ses efforts. Markus Schrader fait le point sur ce que ces événements ont changé ou non dans la relation de son pays à l’Afrique.

Jeune Afrique : On a souvent le sentiment que les pays riches, européens notamment, sont prioritairement intéressés par les questions de sécurité et d’immigration dans leurs relations avec l’Afrique. La Suisse se distingue-t-elle sur ce point ?