Économie

Gagan Gupta sort le grand jeu

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial à Lomé et à Libreville
Mis à jour le 5 juillet 2021 à 18:08

Gagan Gupta au Togo, pour l’inauguration de la plateforme industrielle d’Adetikope en juin 2021. © Arise IIP

Le groupe Arise, cofondé par l’entrepreneur d’origine indienne, pose les jalons d’une expansion en Afrique de l’Ouest, loin de son bastion gabonais.

« Un génie avec une capacité rare d’appréhension des modèles ». Venue de Liban Soleman, alors coordinateur du Plan Gabon émergent, cette description de Gagan Gupta (46 ans) dans le portrait que Jeune Afrique consacrait en 2018 à celui qui était alors directeur général d’Olam Gabon avait fait sourire – ou rire jaune, c’est selon – à Libreville.

Entre sceptiques sincères, concurrents bilieux et Gabon-firsters de tout genre, les détracteurs du quadragénaire, qui, débarqué d’Inde en 2008, a fait du groupe agro-industriel singapourien le premier créateur d’emplois du pays après l’informel et l’État (10 % à 20 % des salariés du secteur privé), sont aussi nombreux et variés que les essences des bois du Woleu-Ntem.

Qu’importe. Quand, trois ans plus tard, la même idée est émise cette fois par un ministre ouest-africain peu connu pour ses envolées lyriques, n’est-il pas temps d’y prêter un tout