Agroalimentaire

Du sorgho camerounais dans la Guinness, vraiment ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 06 juillet 2021 à 15h26
Guinness

Guinness © Flickr/Licence CC

Depuis 2018, Guinness Cameroun, filiale du groupe britannique Diageo, a dépensé plus de 13 millions d’euros pour s’approvisionner en céréales.

Les 4 500 producteurs de sorgho du septentrion camerounais peuvent se réjouir de leur collaboration avec Guinness Cameroun. Depuis cinq ans, la filiale du groupe britannique Diageo s’approvisionne intégralement en cette céréale auprès de leurs coopératives – le Conseil régional des organisations paysannes de la partie septentrionale du Cameroun (Cropsec) et la Société coopérative de commercialisation des céréales du nord (Sococcen) –, pour fabriquer la bière de marque Harp Premium. « Elle est brassée avec plus de 75 % de matières locales [sorgho, sucres et éthanol, ndlr] », soutient Andrew Ross, le patron de Guinness Cameroun.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer